Set de chemin de fer
Retrouver son joyau tout au long du chemin

Il est tenu comme vrai souvent dans les milieux de la thérapie que notre rapport au monde nous vient de l’enfance et des mémoires qui ont tissées nos premiers liens à notre environnement proche.

D’où le besoin d’aller retracer le chemin vers l’enfance et d’y déposer un regard bienveillant afin de réajuster notre aptitude à recevoir les expériences comme des enseignements et non comme des combats perpétuels. Nous ne sommes pas coupables d’être nés ici ou là, dans tel ou tel contexte et nous devons porter notre vie et approfondir notre compréhension de nous même car en chacun il y a des portes à ouvrir, des espaces à retrouver, une vie à aimer.

 

La vie est enseignements. Enseignement à être un humain qui veille sur sa vie, qui ne se sert pas d’elle pour tout contrôler et assouvir un pouvoir égoïste et absurde mais pour voir clair à travers la trame de son propre rêve imaginaire afin de laisser vivre son vrai joyau, le cœur, seul héros de toutes nos histoires.

 

Les événements de la vie ne sont donc pas forcément révélateurs de nos souffrances passés mais parfois ils viennent pointer des aspects conflictuels qui en nous génèrent tension et effroi, dépendance et combat absurde avec la vie.

 

Dans ce cas il nous faut aller regarder avec amour les endroits qui en nous s’agrippent à des croyances en un autre monde possible, qui doutent de ce réel comme l’unique passage vers un ailleurs. Au-delà du croire en ceci ou cela il y a la vie qui ne laisse le choix à personne et nous envahit de sa propre passion et bien peu d’entre nous sommes capables de rester tranquille et aimant dans notre embarcation parfois bien douloureuse.

 

Pourtant la joie d’être ne rayonne pas dans un ailleurs, elle doit se trouver dans ce réel aussi exaspérant de détresse et de peur soit-il.

Il faut s’y asseoir et contempler les champs de ruine pour avoir la chance d’y voir fleurir notre propre joyau, sans poursuivre le rêve d’un autre monde.

 

Cette voie initiatique est partagée par quelques un qui comme moi, ont pour idée que la vie ne se négocie pas et que s’il faut bien la vivre, c’est surtout de l’honorer dont il est question.

 

Il ne s’agit pas de pompeusement vouloir guérir de nos petits ennuis et difficultés passagères mais bien de monter au mat du grand voilier pour regarder au loin et ressentir la complétude inhérente à notre grandeur d’être humain. Honorer cette vision et ne plus se fuir, rire ou pleurer, quoiqu’il arrive , être vivant.

13/07/2020